Rechercher
  • Delphine Lugol

Arthrose et douleurs articulaires du chien et du chat: principaux remèdes homéopathiques...

... et comment les utiliser au mieux en créant vous-même le meilleur complexe homéopathique individualisé spécialement pour votre animal.



À associer aux compléments alimentaires, phytothérapie et/ou régime, etc.. dans le cadre d’une prise en charge globale, afin d’éviter ou alléger les traitements plus lourds.

chien âgé arthrose homeopathie
chien âgé arthrose homeopathie



1- Observer son animal et les modalités d’amélioration et d’aggravation des symptômes, car l’efficacité de l’homéopathie est indissociable de l’individualisation.

2- Choisir 1, 2 ou 3 remèdes les plus adaptés; les symptômes autres qu’articulaires proposent des indices supplémentaires, qui peuvent orienter le choix en donnant l’ambiance du remède dans le cadre plus général du remède de terrain.

3- Faire fondre 2 granules de chaque en 7 ch dans un flacon d’eau (150 ml par exemple). Ce mélange peut être conservé plusieurs mois loin de la box wifi et des huiles essentielles.

4- Donner 4-5 fois par jour au début puis matin et soir quelques gouttes du mélange, après avoir secoué le flacon 10 secondes. On peut mélanger à l’aliment ou la boisson.


Douleurs articulaires sensibles à la météo

Douleur améliorée par temps humide

Causticum: amélioré par temps humide et froid et aggravé par temps sec et froid; craquement de l’articulation, atrophie musculaire; animal prudent, anxieux et protecteur; paralysies, fuites d’urine, cicatrise mal, souffreteux .


Medorrhinum: ne craint pas du tout l’humidité et amélioré en bord de mer; chat est anxieux, nerveux avec un gros appétit.

Douleur aggravée (ou déclenchée) par temps humide


Rhus toxicodendron (humide et froid): souvent suite d’effort soutenu (jeu) ou d’entorse même ancienne; ankylose et douleur aggravées aux premiers mouvements mais améliorées par un mouvement doux et continu (l’animal déambule pour se dérouiller); agitation anxieuse; éruptions vésiculeuses, selles défaites.


Dulcamara: apparition brusque des douleurs, dans une maison humide ou après une exposition à l’humidité (automne); animal anxieux, possessif, alternant douleurs articulaires, toux et diarrhée.


Natrum Sulfuricum: « baromètre homéopathique! »; les douleurs apparaissent même avant le changement de temps; articulations augmentées de volume; irritable, possessif, renfermé; œdèmes, diarrhée au lever.


Calcarea Phosphorica (humide et froid): chat ou chien très actif, bouge comme en dansant, mince ou maigre qui a pu avoir des problèmes de croissance. Très amical, problèmes gastro-intestinaux. Suite de fracture articulaire.


Calcarea carbonica ostrearum (humide et froid): animal frileux, empâté et gros mangeur, bouge peu, un peu lent et peureux. Problèmes de croissance; peau malsaine et digestion difficile. Symptômes aggravés quand il doit sortir de sa zone de confort, de ses habitudes.

Douleur améliorée par temps froid

Apis mellifica: pousse des hurlements aigus, articulation (souvent du coté droit) chaude et gonflée qui peut présenter un épanchement de synovie; pas de soif; jalousie, hyperactivité, maladresse.

Douleur aggravée (ou déclenchée) par temps froid


Silicea: petit modele, fin au gros ventre, très frileux, timide mais veut plaire, têtu mais veut faire plaisir; sujet aux suppurations, a pu avoir des problèmes de croissance; dysplasie (hanche ou autre).


Ruta graveolens: souvent suite d’une trop grande activité, mais le mouvement doux l’améliore; séquelle d’entorse; l’articulation présente de petites nodosités; agitation, insatisfaction.


Symphytum officinalis: particulièrement intéressant pour les suites de fracture articulaire. Chat ou chien soumis mais protecteur, dont les symptômes s’aggravent aussi au mouvement et dans les ambiances de rupture ou de séparation.


Actea spicata: douleurs et gonflement des petites articulations, surtout chez les chats âgés; respiration courte à l’air froid; aime être dehors mais le moindre mouvement provoque les symptômes, aggravé aussi la nuit, au toucher, aux changements de temps.


Causticum, Rhus toxicodendron, Calcarea Phosphorica (déja décrits).

Douleurs articulaires sensibles au mouvement


Douleur améliorée par le mouvement

Rhus Toxicodendron et Ruta graveolens (déjà décrits).

Douleur articulaire aggravée par le mouvement


Bryonia Alba: très aggravé par le moindre mouvement, par le toucher mais amélioré par une pression forte: l’animal reste couché sur le coté douloureux. Boit beaucoup mais peu souvent, en grandes quantités. Epanchement synovial possible. Constipation avec grosses selles dures et noires, toux douloureuse, muqueuses sèches; grognon et glouton, n’aime pas être déplacé.


Ledum Palustre: articulation (concerne souvent les petites articulations) enflée et froide au toucher, aggravée par la chaleur et améliorée par temps froid et par les applications froides (couché sur le carrelage par exemple), sensation de craquement articulaire, nodosités; mauvaise humeur.


Arnica montana: animal anxieux, maussade qui ne veut pas être touché, même loin de l’articulation douloureuse. Cependant ne montre pas trop sa douleur car très protecteur. Souvent lésions symétriques (cutanées, articulaires.)…


Symphytum, Actea spicata (déja décrits).

🎁 Parfois la vie nous fait des cadeaux...

Remarquez si votre animal se trouve particulièrement bien au cours de la prise, avec amélioration également du mental et de symptômes autres qu’articulaires: il est possible qu’un des remèdes de son mélange soit son remède de fond, qui l’accompagnera toute sa vie en boostant sa force vitale!