Rechercher
  • Delphine Lugol

Un post pour les maîtres: LA GRIPPE 😱!

Mis à jour : 11 févr. 2019

Oui, car qui va promener le toutou si toute la famille est au lit?



Alors voici un dossier récapitulatif des remèdes utiles. Vous pouvez les prendre en supplément de votre super-traitement allopathique. N'oubliez pas tout de même de booster votre système immunitaire (propolis, acérola, échinacéa etc…).


Ce dossier est offert par Homéopathes Sans Frontières, merci à eux.

(Visitez leur site https://hsf-france.com: l'homéopathie en médecine humanitaire, ça vaut vraiment le coup!!!):


"Un traitement homéopathique choisi judicieusement est efficace contre la grippe. Vous pourrez apprécier la rapidité de son action. Si on attaque dès les premiers symptômes, l’efficacité sera de quelques heures: on peut décapiter une grippe ; à la période d’état, il faudra attendre 12 à 24 h pour obtenir une amélioration globale des symptômes.


Les remèdes ont étés classés en chapitres en fonction des situations les plus fréquemment rencontrées. Il est rare de retrouver l’ensemble des symptômes décrits : il suffit de repérer 3 symptômes caractéristiques avec leurs modalités (aggravé le matin, en bougeant, etc…) pour choisir le remède. Le prendre en 5 CH toutes les heures jusqu'à amélioration. On peut en changer si rien ne se passe au bout de quelques prises.

Et bien sûr, si les symptômes s'aggravent, n'attendez pas pour contactez votre médecin.


1) LE TRAITEMENT CURATIF:


GELSEMIUM :

- suite de redoux brutal en hiver au début du printemps

- suite de refroidissement par temps doux - début progressif (phase d’état en 24h environ) - frissons un peu partout surtout le long de la colonne vertébrale - courbatures intenses sans modalités particulières - rougeur du visage surtout rougeur marquée des joues avec chaleur brûlante de la face - fièvre souvent élevée à 39° 40°

à retenir : le versant parétique (perte de motricité) du remède (çà manque rarement ): - lourdeur des paupières+++

- sensation de lourdeur généralisée - Abrutissement marqué, le sujet est incapable de penser de lire, donc envie d’être tranquille dans son lit souvent accompagné de céphalée intense résistante aux antalgiques (mais obligatoirement occipitale) - Absence de soif - Tremblements: quand ils sont là ils signent le remède mais le plus souvent absents


RHUS TOX :

- suite de froid humide, ou après avoir été mouillé ou encore après avoir transpiré - début assez progressif

- ce qui domine , ce sont les courbatures au début lombaires puis généralisées (ne manquent jamais) , < (aggravées) au repos la nuit , le patient n’a pas de position confortable, besoin de mouvement continu - difficulté à se réchauffer , le patient a froid partout malgré les épaisseurs - frissons intenses, au moindre mouvement, en se découvrant - douleurs abdominales peuvent exister ; douleurs abdominales pendant la fièvre.

- fièvre en général peu intense (mais peut être élevée) - la langue : blanche sauf le triangle rouge à la pointe - quelquefois herpes buccal ou péri buccal - sommeil agité avec rêves agités (mouvements, accident etc..)

BRYONIA

- fièvre à début progressif - ce qui domine, c’est la soif et la sécheresse des muqueuses (gg quantités d’eau) - frissons non caractéristiques - courbatures généralisées intenses > (améliorées) immobile ou au repos - toux souvent là, sèche et douloureuse , le malade se tient les côtes avec possibilité de point de côté - douleurs d’estomac pendant la fièvre (inconstant) - céphalées intenses avec les mêmes modalités avec douleurs des globes oculaires - irritabilité - rare délire: croit qu’il n’est pas chez et veut y entrer, cauchemars professionnels sur ses affaires - langue blanche et chargée


EUPATORIUM PERFOLIATUM

- frissons, courbature, soif , nausées au début - ce qui est le plus caractéristique ce sont les douleurs osseuses aiguës et violentes à type de brisure et de courbatures généralisées avec raideur, lumbago intense, douleurs articulaires et musculaires , > repos et < au moindre mouvement avec cependant besoin de bouger qui ne soulage pas - endolorissement des globes oculaires, très sensibles à la pression, douleur osseuse péri orbitaire - soif d’eau froide, assez intense avec langue blanche chargée

- céphalée battante - pas de sueurs caractéristiques - enrouement avec toux sèche et douloureuse laryngée et trachéale et douleurs intercostales < couché sur le dos > repos > à genoux

NUX VOMICA

- avec beaucoup de frissons, hypersensibilité au moindre froid et au moindre courant d’air ou en se découvrant et au moindre mouvement - a du mal à se réchauffer; besoin de beaucoup de chaleur et d’être couvert. - Courbatures non caractéristiques - Nez bouché la nuit - Toux à l’inspiration de l’air froid - Douleurs abdominales pendant la fièvre - Le sujet devient irritable et impatient quand il est malade. -

2) LES FORMES PLUS GRAVES :


ARNICA : « arnica, c’est cogné »

- Grippe ou syndrome grippal à forme grave - A noter l’étiologie possible suite de traumatisme ou d’effort physique violent - Beaucoup de courbatures généralisées , impression d’être roué de coups, que le lit est trop dur , le malade ne peut trouver une bonne position

- Visage chaud et rouge, le reste du corps est froid aux extrémités et le bout du nez est froid - Haleine fétide, selles fétides, éructations d’odeur d’œufs pourris et selles involontaires - Stupeur, indifférence tellement il est fatigué


BAPTISIA TINCTORIA :

- sensation de brisures et de courbature principalement de la région sacrée ; le malade ne peut supporter la moindre pression - agitation extrême ; ne peut trouver une bonne place dans son lit, le malade se sent brisé dans toutes positions, pense qu’il est double ou triple , que sa tête et son corps sont séparés , il s’agite pour les reconstituer ! - Face rouge avec regard fixe et hébété - Odeur putride et intolérable de l’haleine - Langue blanchâtre au début puis sèche avec raie médiane brunâtre - Diarrhée indolore fétide et épuisante quelque fois involontaire - Indifférence à tout ce qui se passe autour de lui - Stupeur profonde , s’endort au milieu de la réponse quand on l’interroge.


ARSENICUM ALBUM :

- asthénie, anorexie, agitation

- soif caractéristique , de petites quantités d’eau souvent répétées - peur de mourir, peur de rester seul

PHOSPHORUS :

- remède à cheval entre la grippe et les complications de la grippe ; peut être complémentaire de remède de grippe à la phase d’état ou de complication - polarité pour le larynx mais peut avoir aussi des complications pulmonaires - soif d’eau froide - face rouge surtout rougeur des pommettes - mains chaudes bouillantes - conservation de l’appétit (inconstant) - coryza important volontiers irritant - douleurs brûlantes de la gorge >buvant froid - toux laryngée , douloureuse ou non , rauque - douleur brûlante dans la poitrine , < au changement de température avec enrouement , < en parlant, en riant, < couché sur le côté gauche - tendance hémorragique, ( le plus souvent absente) - classique brûlure entre les épaules (plutôt rare) - on peut trouver: vomissement pendant la fièvre, anxiété, et surtout asthénie.

4 ) ASTHENIE POST GRIPPALE Quand l'asthénie post grippale traîne en longueur


CHINA :

- asthénie marquée avec pâleur (voire anémie) - soif marquée avec goût amer dans la bouche - vertiges - Sueurs abondantes - Hypersensibilité sensorielle (bruit , odeurs, toucher) - Céphalées intenses avec battements - Hypotension - Tendance hémorragique

- insomnies avec idées qui tournent en boucle - aggravé 1 jour sur 2

ZINCUM :

- Epuisement cérébral avec lenteur d’esprit - Difficulté de concentration - Grande sensibilité au bruit - Impatience dans les jambes - Intolérance au vin donnant des céphalées et des nausées - Médicament également retrouvé dans les suites de prise de psychotropes ou d’anesthésie générale


PHOSPHORIC ACID :

- asthénie surtout intellectuelle - indifférence à tout avec impossibilité de se concentrer , sensation de tête vide - troubles de la mémoire - faiblesse et apathie aggravées le matin au réveil - amélioré par un court sommeil - Sueurs nocturnes - Diarrhée caractéristique du remède

D'après le Dr. Jacques Bourmaud.

https://hsf-france.com"

 
  • Facebook

©2018 by vétohoméo. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now